Qu’est-ce que la Fondation du Patrimoine ?

La Fondation du Patrimoine est un organisme à but non lucratif qui agit sur délégation de l’état, ce qui signifie que l’état français s’est dessaisi d’un partie de ses pouvoirs au profit de la fondation. C’est ainsi que la fondation est chargée de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine français. Elle est née d’un décret datant de 1996 qui précise qu’elle sera à but non lucratif. Elle sera un an plus tard reconnue d’utilité publique.

Mettre en valeur le patrimoine de proximité :

C’est-à-dire la richesse historique de nos territoires. Il ne s’agit donc pas de châteaux illustres ni de nos grandes cathédrales. Mais des bâtiments anciens témoins de l’histoire de la France. Nous parlons donc ici des moulins, fours à pain, pigeonniers, manoirs, lavoirs, calvaires, ponts, maisons de maitre, fermes traditionnelles, chapelle, statues… Mais aussi des vestiges d’une histoire plus récente : vieilles usines, entrepôts. Et même quelques cas ou ce sont des témoins de la guerre qui sont remis en état (avions, hélicoptères, chars et autres…)

Elle répertorie les bâtiments et sites méritant d’être rénovés et protégés. Puis tente de mobiliser les associations locales, les municipalités et autres acteurs susceptibles d’être sensibilisés au problème.

Le financement :

financement fondation patrimoine

Sans argent, pas de travaux possible. La fondation du patrimoine dispose de plusieurs moyen lui permettant de pouvoir financer ses projets.

Le loto du patrimoine : Lancé à l’initiative de l’animateur Stéphane Bern, il permet de récupérer de l’argent pour financer la restauration de monuments faisant partie du patrimoine français. Le premier tirage a eu lieu en septembre 2018. Stéphane Bern a ainsi sélectionné 270 monuments, méritant d’être soit remis en état soit partiellement restaurés en métropole et dans les DOM TOM.

Le mécénat d’entreprise : Les entreprises qui le désirent peuvent faire des dons à la fondation, elles peuvent aussi aider d’une autre manière en apportant une aide technique ou matérielle. La contrepartie est qu’elle peuvent bénéficier d’une réduction fiscale. La fondation remet aux entreprises donatrices un reçu fiscal qui doit être joint à la déclaration de résultat. Ceci n’est valable que pour les dons en numéraire, en effet l’aide technique et l’aide matérielle ne peuvent pas être quantifiée et ne peuvent donc pas faire bénéficier d’une réduction d’impôts.

Le financement participatif (crowdfunding) : C’est une sorte de souscription volontaire mise en œuvre sur des plateformes spécialisées. La fondation peut ainsi lever des fonds. Mais dans ce cas là, les fonds récupérés ne peuvent être utilisés que pour financer le projet objet de la souscription

Vous voulez aider la fondation du patrimoine ?

Voir les projets en cours et y participer :

Sur le site de la Fondation du Patrimoine, il est possible de trouver les projets en cours. Pour chacun d’eux vous trouverez un texte explicatif ainsi que le montant des dons en cours pour le projet de restauration. D’un simple clic vous pouvez participer à la collecte pour un projet donné. Vous pouvez aussi sélectionner les projets par région. Lorsque vous entrez le montant de votre don, une fenêtre affiche automatiquement le montant de la défiscalisation (elle vient en déduction de l”impôt sur le revenu pour les particuliers). C’est ainsi que si vous donnez 100 euros vous defiscaliserez 66 euros.

Description

    fondation patrimoine

    Aux origines de la Fondation du Patrimoine, on trouve un rapport du sénateur-maire de Saumur Jean-Paul Hugon, remis au ministère de la Culture et de la Francophonie et préconisant la création d'une fondation du patrimoine français. Cette dernière devrait mobiliser les entreprises et particuliers pour les impliquer dans la préservation du patrimoine.

    En juillet 1996, la Fondation du Patrimoine est créée.

    En avril 1997, la fondation est reconnue d'utilité publique.

    En 2017, une mission de sauvegarde du patrimoine a été confiée à Stéphane Bern, en collaboration avec la Fondation du Patrimoine et visant à signaler les monuments en péril puis à lancer des chantiers prioritaires (269 furent présentés en mai 2018).