Quelles différences entre un château du Moyen-Âge et de la Renaissance ?

Antiquité, Moyen-Âge, renaissance, chaque changement de période correspond à une mutation de la société, des mœurs, de l’art et de l’architecture. Il n’est pas aisé de découper le temps en tranche. On ne s’est pas réveillé un beau matin en se disant “C’est aujourd’hui la renaissance, bye bye le Moyen-Âge !”.

Les historiens ne sont d’ailleurs pas d’accord entre eux, certains situent cette période charnière en 1453 date à laquelle Constantinople (Istanbul actuelle) passe sous le joug ottoman. D’autres la situent plutôt en 1492 date ou la Castille et l’Aragon (l’Espagne actuelle) reprennent possession de Grenade jusqu’alors entre les mains des musulmans. Cette date correspondant aussi à la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. On peut donc situer le début de la renaissance entre le milieu et la fin du XVème siècle.

Les châteaux du Moyen-Âge

Du IXème au XIème siècle, les châteaux forts sont construits sur des sites en hauteur, ils sont en bois. Leur raison d’être est la défense, ils sont constitués d’une tour centrale, d’une enceinte en bois et d’une douve extérieure. Au XIIème siècle apparaissent les premier châteaux forts en pierre. Ils obéissent à la même logique que les anciennes structures en bois. Le donjon au milieu sert de résidence aux nobles, l’enceinte est constituée d’un mur épais avec des tours de guet aux angles. Les murs sont percés d’ouvertures étroites qui ont pour rôle, non pas d’amener la lumière mais de repérer l’ennemi et de lui tirer dessus à l’arbalète ou à l’arc.

L’architecture des châteaux forts est massive, tout est pensé pour la défense vis à vis des envahisseurs. Cette architecture est le reflet de cette l’époque rude ou les frontières ne sont jamais vraiment pérennes et ou les seigneurs peuvent à tout moment lorgner sur le territoire des voisins.

Les châteaux de la Renaissance

La renaissance voit les mœurs évoluer. Les frontières sont plus respectées. Chaque “état” se voit doter d’un pouvoir central beaucoup moins contesté qu’au Moyen-Âge.

A partir du XVème siècle, il devient moins utile de se protéger derrière de grand murs, d’autant plus que des méthodes et engins permettait à la fin du moyen age de réduire considérablement la durée d’un siège (trébuchet, catapulte, tour de siège, sape etc…).

château renaissance

Sous l’influence de l’Italie, vers 1450 les châteaux perdent leur aspect fruste et gagnent en harmonie. Les maitres mots des architectes lors de la construction de ces édifices sont proportion et équilibre. La disposition des colonnes et des pilastres est élégante, tout est calculé et prévu pour être harmonieux. Les architectes puisent leur inspiration dans les constrictions de l’antiquité. Le but n’est plus d’être indestructible mais de montrer aux autres que l’on à des moyens et du goût.

On cite souvent le château de Chambord en exemple au style renaissance. Si l’on l’observe et que l’on le compare avec un château fort, la différence saute au yeux. Nul besoin d’être historien ou architecte pour voir la différence. Sa symétrie calculée et son double escalier majestueux construit en plein cintre, invite à y entrer. Alors qu’un château fort du moyen age invite à….faire demi tour.

Description

    Les historiens estiment que les premières structures défensives sont apparues en Égypte et en Chine, dans la vallée de l'Indus et le Croissant Fertile.

    En Europe occidentale, les premières constructions évoquant les châteaux forts médiévaux sont les oppidums, habitats fortifiés qui se développeau IIe siècle avant Jésus-Christ.

    Ils sont efficaces jusqu'à l'utilisation des engins de sièges, notamment à la bataille d'Alésia, en 52 avant Jésus-Christ.